Maurice ROCHER nous a quitté à l’âge de 95 ans. Inlassable militant de la cause ouvrière, il fut un responsable respecté de la CGT et du PCF.

Né en 1923, il travaille dès l’âge de 15 ans aux forges de l’Ouest puis enchaine différents métiers : boulanger, coiffeur, maçon, charpentier… Il militera, dans cette longue carrière, pour la défense des travailleurs et occupera le poste de secrétaire adjoint de la fédération CGT du bâtiment.

A l’heure où se pose à la société les problématiques du « vivre ensemble », le Football reste un espace de mixité sociale, le stade un des derniers lieu de rassemblement populaire.

L’histoire du FC Nantes est riche de cet ancrage populaire autour duquel s’est construit une culture : le « jeu à la nantaise ». Le stade de FC Nantes n’est pas un équipement anodin. C’est le berceau de cet état d’esprit.

Intervention de Mireille PERNOT au conseil métropolitain du 22 juin 2018 sur la « contractualisation » entre l’Etat et les collectivités territoriales dans le cadre de la loi de programmation des finances publiques 2018-2022.

Intervention de Marie-Annick BENATRE au conseil métropolitain du 22 juin 2018 sur le projet de loi ELAN en lien avec l'abrobation du PLH 2019-2025.

Avec ses 10 000 exemplaires distribués, l'Air Blinois est le petit semestriel des communistes de Saint-Herblain ! Au sommaire de cette édition : Tout ne va pas mal pour qui pense à l'avenir Hollande en 5 grandes erreurs Premiers regards sur Macron Une démocratie et un État low-cost ? Éclairage public Nanto-Herblinois N'oublions pas la façade Atlantique et ses habitants Extrême droite en Europe Que retenir des soviets de 1917 ?

Les élus Communistes Front de Gauche de la Chapelle-sur-Erdre reviennent sur leurs visions et engagements pour une alimentation saine et soutenable sur la commune.

Les élus Communistes Front de Gauche Chapelains se mobilisent contre la privatisation su secteur hydroelectrique.

Intervention de Jean-Jacques MOREAU au conseil métropolitain du 13 avril 2018 sur le réseau de transports collectifs urbains de l'agglomération nantaise et l'évolution de l'offre lignes régulières à la rentrée de septembre 2018 ainsi que les tarifs au 1er juillet 2018.

Intervention de Mireille PERNOT au conseil métropolitain du 16 février 2018 sur le budget primitif 2018 et sur la « contractualisation » avec la préfecture qui imposée par l’Etat limite à 1,2% l’évolution de notre budget de fonctionnement, elle remet en cause un droit inscrit dans la Constitution : la libre administration. Soyons clair, les dispositions mise en place par le President Macron attaquent directement la démocratie locale.

Intervention de Robin SALECROIX au conseil métropolitain du 16 février 2018 sur les conclusions et suites du grand débat sur la transition énergétique ainsi que sur les politiques de menés depuis plusieurs années par Nantes Métropole.

Intervention de Jean-Jacques MOREAU au conseil métropolitain du 16 février 2018 sur la révision du Plan de Déplacements Urbains 2018-2027. Il ne s’agit pas seulement avec le PDU de la gestion de flux de déplacement, mais plus encore, de répondre aux défis du développement urbain. Il s’agit également de l’accessibilité des transports à tous, l’attractivité territoriale, les enjeux de santé, les nouveaux besoins de mobilité.

Intervention de Marie-Annick BENATRE au conseil métropolitain du 16 février 2018 sur le contrat d’objectifs et de moyens entre Nantes Métropole et Nantes Métropole Habitat pour la période 2018-2021.

Suite au vote du budget 2018, les élus communistes de la Chapelle-sur-Erdre dénoncent une austérité qui perdure malgré et envers les besoins réels des populations.

Le Gouvernement vient d’annoncer l’abandon du transfert de l’aéroport de Nantes Atlantique vers Notre Dame Des Landes. Cette décision est grave de conséquences pour les populations concernées, grave pour le développement, l’aménagement durable et équilibré de notre territoire.

Elle est à l’image de la méthode du Président de la République, qui, depuis son élection porte une   démarche autoritaire, marquée d’une centralité renforcée, d’un non respect des populations, des collectivités et de ses propres engagements.

Les différents « cris d’alarme » lancés par les acteurs de la prise en charge du vieillissement et de la dépendance, montrent une nouvelle fois que ces questions publiques ne reçoivent pas l’attention qu’elles méritent. Surtout que le vieillissement de la population, c’est à dire l’augmentation de la part de la population âgée dans la population totale, est un phénomène démographique prévisible qui a été relevé il y a des dizaines d’années.  

Pages

S'abonner à Communistes d'Orvault RSS